News

AS Saint-Louisienne : « Je vais aider au maximum »

La ligue a récemment relégué, administrativement, l’AS Saint-Louisienne en R3. Son président, Jacky Mérat, lui, démissionne le 28 février prochain, jour du retour aux affaires de son avocat. Il compte bien continuer le combat malgré tout pour remettre les Verts à flot.

Sur recommandations de la Fédération et de sa DNCG (Direction nationale du contrôle de gestion), la Ligue a annoncé, le 12 février dernier, la rétrogradation administrative de la Saint-Louisienne, deux niveaux en dessous duquel elle a évolué la saison dernière. Ce qui lui vaudrait de reprendre le championnat… en R3, l’ultime division locale.

Forcément, les dirigeants ne sont pas d’accord. Le club continue ses efforts pour redresser sa situation financière, depuis l’an dernier, alors qu’il se trouve en phase de redressement judiciaire. L’avocat des Verts sera de retour aux affaires le 28 février et compte demander que son prochain point d’étape avec le tribunal de commerce soit avancé.

« Ne pas partir sur une défaite »

Contacté hier, le président de la Saint-Louisienne ne se montre pas pessimiste, quant à la situation de son club. « Aujourd’hui, on n’a pas une dette énorme, explique Jacky Mérat. Je pense qu’il faut être patient. Si on montre les garanties pour tout mettre en place, je ne vois pas le souci. On attend le retour de l’avocat, prévu le 28, mais effectivement, on souhaiterait avancer la date du prochain point d’étape. » Car les calendriers de Régional 2 sont parus hier. Et parmi les trois poules, l’équipe saint-louisienne n’apparaît bel et bien, nulle part. « Il y a un règlement de foot, reprend le président sudiste. Mais nous, on parle aussi de pratiquement 400 licenciés. Pour le bien des gamins, des associations, du club, de la ville, on aimerait avancer cette fameuse date pour pouvoir apporter des garanties. »

Jacky Mérat, lui, laissera son tablier de président au 28 février. Mais pas question pour lui de laisser le navire couler. « Je vais continuer à aider au maximum, plaide-t-il. Mais il est vrai que j’ai donné ma démission. Chacun doit assumer ses responsabilités. Et même si je ne serai plus à la tête du club, je vais continuer à leur donner un coup de main, car je connais les dossiers et je ne veux pas partir sur une défaite. J’ajoute qu’il y a trop de mélanges. Chacun doit être à sa place. Moi, il y a beaucoup de choses avec lesquelles je ne suis pas d’accord. Chacun est responsable de ses actes. »

Le président regarde aussi chez ses voisins. Et il constate que l’herbe n’est pas forcément toujours plus verte ailleurs. « Le règlement est le même pour tous. Demain, s’il faut remonter plus haut, on le fera. Car d’autres clubs ont aussi des soucis et ils ne devraient pas être là non plus. On n’est pas catastrophiques. Ce n’est rien. Ce n’est que de l’argent. Et il y a pire dans le monde qu’un règlement de foot. On confirmera les chiffres à partir du 28, mais ce n’est pas énorme. On va mettre un plan en place. Le championnat reprend le 16 avril et on a encore le temps de retourner la situation. On part à la guerre. Et moi, je marche toujours en avant. Jamais en arrière. » C’est dit.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.