News

Ukraine : C’est en temps de paix qu’on prépare la paix – Monde

Accueil > International > Monde


N’importe quel pays est préoccupé par la sécurité à ses frontières comme à l’intérieur. En Ukraine, les États-Unis et leurs alliés au sein de l’OTAN ont laissé la situation pourrir. Ils devront maintenant négocier dos au mur.


Les États-Unis, l’Otan et les alliés occidentaux mènent une guerre économique systémique contre la Russie. Sous le vocable de sanctions, ils s’en prennent à ses intérêts économiques et diplomatiques, en prétextant leur sécurité menacée. Soit.

Poutine adresse à Biden et l’OTAN un projet de Traité sur la Sécurité Commune et Indivisible. Pris à contre-pieds, ils refusent d’en discuter. L’OTAN affirme même qu’il n’y a pas de limite à son élargissement. En signifiant que la Russie est son horizon prenable, la coalition militaire occidentale ne laisse aucune chance au dialogue et à la paix.

Il appartient désormais au Président des États-Unis de coucher par écrit ses intentions. Le monde entier sera juge de la volonté de progresser vers une solution stable et durable. POUR TOUS. En effet, la Russie n’a pas de coalition militaire qui menace les États-Unis, la France, l’Angleterre ou l’Allemagne.

Concernant l’Ukraine, Poutine demande simplement l’application des accords de Minsk. Les textes, signés par tous, prévoient une solution fédérale pour sauvegarder la paix avec les Républiques du Donbass et sur tout le territoire de l’Ukraine. Depuis 8 ans, rien n’a été fait malgré les demandes répétées du côté russe. Biden n’a fait que proférer des menaces au lieu d’exiger du Président ukrainien la mise en œuvre des engagements.

Désormais, l’acte de reconnaissance des Républiques de Lougansk et Donetsk par le Président russe va obliger chaque partie d’abattre ses cartes. Personne ne peut et ne veut assumer une guerre. Les États-Unis et leurs alliés au sein de l’OTAN ont laissé la situation pourrir. Ils devront maintenant négocier dos au mur.

Une preuve supplémentaire que c’est en temps de paix qu’on dispose du recul suffisant pour préparer une paix durable, pour tous.

Ary Yee Chong Tchi Kan

L’extension de l’OTAN vers l’Est permet à des chars US de parader à quelques centaines de mètres de la frontière russe.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.